FUTSAL CLUB DIJON CLÉNAYCruelle fin de coupe !

Cruelle fin de coupe !

Published by Futsal dijon-clenay on

Ce match de 32ème de final de coupe nationale entre le FCDC et le BESANCON ACADEMIE FUTSAL s’annonçait indécis et équilibré. Mais il y a des soirs comme cela où vous sentez que les dés sont joués et malgré tous vos efforts, il est impossible de changer le destin. 

Un match tendu mais respectueux

Après une entame de match serrée avec des équipes concentrées, la solution est venue d’un coup de pied arrêté. Après une faute adverse plein centre à une quinzaine de mètre de la cage bisontine, Jérémy Mouillon place son ballon en pleine lucarne sous les yeux incrédules du gardien adverse et donne l’avantage au FCDC ! (1-0). À ce moment, le BAF s’installe dans le camp du FCDC et enchaine les occasions. Une belle sortie de Ruslan (11ème), trois corners contrés consécutifs permettent de tenir jusqu’à la 16ème minute. Une perte de balle très litigeuse (une des nombreuses décisions litigieuses de la soirée…) conduit à l’égalisation sur un contre rapide (1-1). Dans la foulée, Ruslav réussit une sortie alors que le BAF se présente à 2 contre 1 mais l’équipe n’a rien pu faire sur le coup franc envoyé sous sa barre. Le FCDC peine à se montrer dangereux en cette fin de première mi-temps. Et pourtant, alors qu’un temps mort adverse allait être posé, Billal Ouarki sur le côté gauche de la surface, trouve les filets sur une frappe en une touche.

2-2 à la mi-temps dans un match tendu mais respectueux, ponctué de nombreuses décisions arbitrales contestables, le FCDC conserve toutes ses chances de qualification. 

Mais dès la reprise, c’est la douche froide ! Sur une balle aux abords de la surface, Loïc Marguet, n°4 du BAF, pousse la balle dans le but vide (2-3). Les occasions ne manquent pas pour le FCDC, avec de nombreux face-à-face mais rien n’y fait. C’est alors que Farid Zahaf nous offre une action de classe en effaçant le gardien adverse d’un râteau et égalise pour la deuxième fois sous les chants incessants du KOP bourguignon, 3-3 ! Rien ne semble pouvoir arrêter Clénay, les frappes s’enchainent, l’équerre était même trouvée à la 38ème minutes et une faute d’anti-jeu du n°5 du BAF démontre à quel point c’est la panique dans le camp franc-comtois. Et pourtant sur une relance adverse paraissant anodine, Bryan Gonçalves claque une reprise de volée à distance qui, à la surprise générale, donne encore une fois l’avantage au BAF (4-3). Mené une troisième fois au score, le sort semble jeté. Et pourtant, à 7 minutes de la fin du match, Billal Ouarki s’arrache au duel et provoque la main adverse dans la surface bisontine, PENALTY ! Quelques pas d’élan, un contexte irrespirable et… égalisation ! 4-4 avec 5 minutes à jouer !

Un beau parcours avec une pointe de déception

La fin de match était intenable. D’autant plus quant au centre du terrain, l’arbitre signale une cinquième faute des noirs et blancs à 5 minutes de la fin. Les secondes défilent, plus que 55 secondes à jouer quand… une faute loin de la surface est signalée par l’arbitre, synonyme de coup franc à 10 mètres, sans mur. Vous sentez ce sort qui vous échappe, que vous êtes condamné avant d’avoir terminé ce match ? L’histoire était écrite, la frappe adverse vient clore les derniers espoirs de nos gladiateurs et les dernières offensives ne changent pas le résultat. Coup de sifflet final, 4-5. Difficile à digérer lorsque l’on sait que quelques semaines avant, le FCDC s’était imposé 4-3 à Besançon.

Merci au public d’être venu et bon courage au BAF pour la suite de la compétition !

Le groupe d’étudiants d’ICB chargé d’une partie de la communication du FCDC était présent ! Découvrez les prises de vues réalisées pendant le match !

Categories: Non classé

0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Futsal Dijon Clénay Besançon