FUTSAL CLUB DIJON CLÉNAY

Alberto Arteaga

Published by Futsal dijon-clenay on

Alberto Arteaga, coach espagnol au club de 2015 à 2017

Arrivé au club en 2015, Albebrto Arteaga a effectué 2 saisons en D2 au sein du FCDC. Accueilli sur le tout nouveau sol du gymnase, il nous explique que sa plus grande surprise en arrivant, reste le lien entre le club et son public. Le fait d’installer les tribunes et les chaises avant les matchs était du jamais vu pour lui. Il a très vite compris que le public le méritait et que le club fonctionnait ainsi. Après différentes expériences en Espagne, en Italie ou encore au Koweït, le FCDC a été pour lui, l’opportunité de s’ouvrir un chemin futsalistique au niveau professionnel dans un nouveau pays. Même s’il ne parlait pas encore parfaitement français, il a rapidement été intégré comme un membre de la famille, ce qui lui a permis de s’adapter facilement.

« Le futsal est un amour à vie »

Sa carrière en tant que coach débute à 17 ans et se traduit aujourd’hui par un poste de coach adjoint de l’équipe nationale en Arabie Saoudite. Dans son pays d’origine, il existe une tradition : commencer par le futsal ! Tous les enfants qui aiment jouer au foot commencent par le futsal dans le cadre scolaire. Bien que certains se dirigent plutôt vers la pratique du football en extérieur ; pour Alberto, le futsal est un amour à vie.

« Le mieux était de voir le public remplir la salle tous les 15 jours pour soutenir et encourager l’équipe »

Les meilleurs souvenirs de ses 2 années passées au sein du club sont le maintien obtenu dans la dernière journée de sa première saison dans un match contre Lyon Footzik et la victoire à Montpellier Méditerranée. Il y a également d’autres souvenirs auxquels il est attaché, comme les « selfies de la victoire » accompagnés de son cher ami Pepette ou encore, le premier tournois des enfants avec Mathieu et Nini.

Les paroles d’Alberto sont claires et touchantes

« Une des choses que j’ai le plus apprécié quand j’étais au club : c’est l’équipe de bénévoles qui était toujours présente, autant pour l’équipe fanion que pour les équipes d’enfants. Dans un monde où tout a un prix, trouver des personnes qui offrent leur temps pour aider les autres, a une valeur incalculable. Pour cette période de crise, j’espère que l’arrivée du vaccin permettra un retour à quelque chose qui ressemble à la normalité. Les besoins des clubs devraient être écoutés par la fédération et le gouvernement car aujourd’hui, tout le monde se rend compte de l’importance du sport pour la population.


0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *